L’art au quotidien

Belle initiative d’un supermarché chinois d’art, le Zendai Art Supermarket. Afin de prouver que les oeuvres d’art ne sont pas inaccessibles, et de lutter contre les préjugés des chinois vis-à-vis de l’art (leur caractère exceptionnel et leur coût onéreux), l’agence DDB Shanghaï a lancé une très belle opération de street marketing. Des oeuvres connues : Roy Lichetenstein, Jackson Pollock, Egon Schiele, Joan Miro… ont été reproduites avec des objets du quotidien (des boutons, des sèche-cheveux….) et affichées dans les rues de Shanghaï. Des QR Codes permettent d’accéder directement au site du supermarché, ce qui a forcément provoqué une augmentation rapide des connexions et par extension, une augmentation des ventes. Et bien entendu, les médias ont fortement relayé cette opération événementielle.

A quand la vente aux enchères des reproductions des oeuvres avec des objets du quotidien (qui sont devenus des objets d’art en soi) ? Je suis preneuse du Pollock sèche-cheveux…de l’art au prix d’objets du quotidien.

Agence : DDB Shanghaï

Source : paperplane

Publicités