Book burning party

La ville de Troy, au Michigan, a été confrontée à un déficit budgétaire, et envisageait la fermeture de sa bibliothèque municipale. Pour éviter sa fermeture, il était nécessaire de mettre en place une faible taxe supplémentaire. Face aux protestations de certains lobbies, la ville de Troy a décidé de demander aux résidents de voter pour la fermeture de la bibliothèque ou pour l’application de la taxe.

Pour soutenir la bibliothèque, une campagne a été lancée afin d’inciter les gens à participer à « la grande fête pour brûler des livres », partant de l’idée que : voter contre une bibliothèque, c’est comme voter pour brûler des livres.

Personne ne veut faire partie d’une ville qui brûle des livres, et les citoyens ont, finalement, soutenu la hausse des taxes, assurant ainsi la survie de la bibliothèque.

Une belle opération et une démonstration de la théorie par l’absurde !

Advertising Agency: Leo Burnett, Chicago, USA

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s