C’est compliqué

Vous ne le saviez peut-être pas mais il existe un musée… pour les coeurs brisés : le Museum of Broken Relationships à Zagreb. Ce musée se consacre entièrement aux séparations… et à leur conséquences, les vestiges des chagrins d’amour. Une partie de la collection voyage à travers le monde, alimentée de nouveaux objets qu’on lui confie. L’exposition est passée à Paris au 104 en 2012 (sous le nom : « musée des coeurs brisés ») et est actuellement à San Francisco (sous le nom : « It’s complicated »). Et si vous n’avez pas l’occasion d’aller à Zagreb ou à San Francisco, vous pouvez toujours acheter le catalogue du musée (en vente sur le site).

museum_1
exhibits_1knjiga_3E

Cette année, le musée a incité les personnes séparées à couper le cadenas d’amour qu’elles avaient mis pendant leur idylle. Une façon de consommer la rupture… et de décharger les ponts et autres supports qui croulent sous les cadenas. Pour cela, ils ont mis à disposition un coupe-boulon dans plusieurs villes (Moscou, Vienne, Berlin, Hambourg, Londres, Anvers, Zagreb, Drvenik (côte croate) et San Francisco). Sans oublier de les inciter à envoyer leur cadenas brisé au musée ! L’initiative a été relayée sur les réseaux sociaux avec le hashtag #cutthedrama.

cut_the_drama_zagreb_1cut_the_drama_hamburgcut_the_drama_london_4cut_the_drama_moscow_2

A Paris, l’opération a pris une tout autre forme avec le site Fucklove. Ce dernier vous propose de briser pour vous 3 cadenas du pont des Arts (contre une modique somme : de 1 à 8 $ selon la taille des cadenas) et de les jeter dans la Seine. Ensuite, ils vous envoient une vidéo pour preuve dans laquelle, comme le précise le site « si vous écoutez attentivement vous pourrez même entendre les gémissements insoutenable de l’amour qui se meurt ». Une autre façon de décharger le pont des Arts !

Publicités