Figaro et sa nuit de débauche

« Aux vertus qu’on exige dans un domestique, Votre Excellence connaît-elle beaucoup de maîtres qui fussent dignes d’être valets ?« … une belle citation de Figaro…  avant qu’il ne perde sa voix. Un Figaro aphone… place à la débauche, que l’on soit valet ou maître. Et le tout réalisé par un des maîtres de la débauche : Bret Easton Ellis et produit par l’Opéra de Paris.

Capture d’écran 2016-03-04 à 18.47.16

L’histoire part d’un principe de base : pour retrouver sa voix, quoi de mieux que de se confronter à ses démons intérieurs ? Et les démons ne manquent pas quand on fait appel à Bret Easton Ellis : alcool, sexe, drogue, flingue… tout y passe !

Tout cela est signé « Opéra de Paris » : un coup de modernité pour l’institution qui a créé la formidable plateforme web 3ème Scène. Lancée en septembre 2015, cette plateforme s’ouvre à de nombreux artistes (plasticiens, cinéastes, compositeurs, photographes, chorégraphes, écrivains). Ces artistes proposent des œuvres originales en lien avec L’Opéra de Paris, qui se débarrasse ainsi de la poussière qui lui colle à la peau. A découvrir d’urgence !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s