Une librairie en filigrane

Et si on passait dans une librairie pour les fêtes de Noël ?

La librairie Filigranes est certes la plus grande librairie indépendante belge, mais aussi, soit-disant, la plus grande librairie indépendante d’Europe. Un lieu unique qu’on vous invite à découvrir si vous passez à Bruxelles ou sur son site.

Mais si la réputation de Filigranes n’est plus à faire (en Belgique en tout cas !), en revanche, la promotion de la lecture en général et du roman en particulier n’a jamais été aussi urgente. Dans l’océan audiovisuel où le vingt et unième siècle nous plonge, les livres sont absolument nécessaires.

C’est donc le premier parti-pris de communication de la librairie qui, à l’occasion de ses 20 ans, lance sa première campagne en 2008 sur le concept «Faites votre propre film : lisez un livre. » En effet, chaque fois qu’un lecteur lit un livre, il crée lui-même les images qui accompagnent le récit, il se fait son propre film. La lecture est en elle-même un acte créatif. Si bien que le même livre pourrait donner 1000 films différents.
C’est ce que nous découvrons dans cette campagne où 4 lecteurs différents, de milieu différent, d’origine différente, de sexe différent, ont imaginé la Métamorphose de Kafka. La campagne a remporté plusieurs prix du Creative Club of Belgium en 2009.

Advertising Agency: Air, Brussels, Belgium

En 2011, la librairie Filigranes récidive avec une campagne autour du travail du jeune artiste américain Isaac Salazar et le concept du « pop-up littéraire ». Toujours basée sur ce que nomme Eric Hollander, directeur de l’agence Air, son « concept paradoxal » : « Pour créer le désir du livre, il faut travailler avec des images à l’ère du multimédia ». 4 émotions à découvrir sur flancs de tram et cartcom.

Avec une question centrale « Et vous, pourquoi lisez-vous ? » au coeur de la campagne et déclinée sur un site web dédié : http://www.pourquoilisezvous.com/ avec un jeu-concours qui récompense les meilleures réponses.

Une campagne à mettre en regard avec la campagne réalisée par le SNE (lire l’article) en France en 2011 et qui nous interpelle sur la mission du syndicat… A méditer !

 

Publicités