Monumental

100 000 livres interdits pour construire un symbole de la démocratie, un Parthénon ! C’est l’oeuvre monumentale de l’artiste argentine Marta Minujín à Cassel, en Allemagne, dans le cadre du festival d’art Documenta 14.

En cohérence avec la thématique actuelle du festival (D’Athènes à Cassel), l’oeuvre met l’accent sur l’un des autodafés de la période nazie : celui qui a eu lieu à Friedrichsplatz Park, à Cassel (le 19 mai 1933, les sympathisants nazis y ont brûlé environ 2 000 livres interdits). Au total, on estime que les nazis ont brûlé des dizaines de milliers de livres à Berlin et dans 21 autres villes du pays pour mettre l’accent sur la « culture interdite ».

L’oeuvre se veut définitivement politique et a pour objectif de dénoncer toutes les censures culturelles (d’hier et d’aujourd’hui). Des étudiants de l’Université de Cassel ont dressé la liste minutieuse des livres bannis. Un travail colossal : 70.000 œuvres ont été répertoriées – de la Réforme protestante il y a 500 ans en passant par l’Afrique du Sud sous l’apartheid.

Au final, 170 ouvrages ont été retenus pour former le Parthénon. Il y a plus d’un an, un appel a été lancé pour récolter des milliers de copies, notamment du Da Vinci Code, du Petit Prince, des Fleurs du Mal, de La Bible, de Gatsby le Magnifique, des Versets sataniques, des Aventures de Tom Sawyer ou encore de Sherlock Holmes. Objectif : récupérer 100 000 livres.

L’œuvre a exactement les mêmes dimensions que le Parthénon à Athènes : 70 mètres de long sur 31 mètres de large, et 10 mètres de hauteur. Au total, c’est une structure avec armature métallique de 46 colonnes et 2 frontons.

Et si vous passez à Cassel ce week-end, notez que l’accomplissement de la collection des livres interdits sera célébré samedi 9 septembre et que la redistribution des livres débutera le dimanche 10 septembre. Une oeuvre monumentale, mais pas originale (l’artiste avait déjà réalisé un Parthénon des livres à Buenos Aires pour dénoncer la censure imposée par la dictature de la junte argentine) et immatérielle (l’oeuvre va disparaître comme elle est apparue).

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s