Une histoire peut être un bon médicament

Et l’association Viva e deixe viver au Brésil nous en fait la démonstration en….médicaments ! S’appuyant sur des études démontrant que le bonheur est curatif, l’association envoie des conteurs dans les hôpitaux d’enfants. Afin de motiver les donateurs (vieux livres, bénévoles, dons…), l’association a envoyé des boîtes de médicament aux cadres dirigeants autour du concept « La médecine soigne. Les histoires aident. » Chaque boîte contenait 10 pilules. Chaque pilule contenait un chapitre d’un conte bien connu (Les 3 petits cochons, le chaperon rouge, la belle au bois dormant). Une belle idée….

Advertising Agency: Z+ Comunicação, São Paulo, Brazil

Rappelons que l’association avait réalisée une campagne plutôt critiquée en juillet 2011 sur le thème : « parfois une histoire est plus utile qu’une prière ». Une belle réalisation, mais peut-on réellement mettre en cause la religion quand on fait appel aux dons ?

Publicités