Un petit chaperon rouge dans la publicité

Le Petit Chaperon rouge est un conte de la tradition populaire française mais c’est un symbole très utilisé dans la publicité. On s’est amusé à faire un petit tour des représentations de cette petite fille coiffée d’un chaperon rouge.

C’est d’abord un classique parmi les classiques de la littérature enfantine.

En Colombie, on l’échange avec Tom Sawyer ou Moby Dick.

Campagne Colsubsidio Libraries, avril 2016. Lire l’article : Échangeons nos histoires, part II

Campagne Colsubsidio Libraries, avril 2012. Lire l’article : Échangeons nos histoires

Et ce qu’on aime particulièrement dans un classique, c’est sa longévité. Comme le souligne cette campagne brésilienne un peu atypique pour vendre des livres pour enfants (campagne Sabugosa, mai 2009 – agence Fields)

La marque Wrigley’s l’utilise également pour promouvoir la longévité de son chewing-gum. Campagne Wrigleys, mars 2016 (Agence : BBDO, Dusseldorf, Germany)

C’est également un classique que l’on écoute :

Campagne pour la librairie Edimaster, en Equateur, septembre 2015. Lire l’article Ondes acoustiques

Campagne Virgin, Dubaï, avril 2009 (agence JWT)

Et un classique qui lit un classique au Mexique :  le Petit Chaperon rouge dévore Le Loup des steppes de Hermann Hesse.Campagne pour les librairies Gandhi, Mexique, mai 2011 (Agence Ogilvy & Mather)

Mais c’est aussi un symbole très utilisé pour les grandes causes, un référant connu qui créé d’emblée de l’empathie.

L’association SÓ AÇÃO au Brésil n’hésite pas à transformer notre petit Chaperon rouge en clochard pour promouvoir la donation de livres (campagne février 2012 – agence Paz)

L’association Começo de Vida l’utilise pour promouvoir les livres en braille au Brésil (campagne juin 2013 – Agency: Z+ Comunicação)

Unicef nous rappelle que nous ne sommes pas les seul(e)s à raconter des histoires à nos enfants quand ils vont au lit (campagne réalisée en Argentine en juin 2017 – agence David – Buenos Aires)

La fondation Toyota l’utilise pour promouvoir son fonds pour les organisations écologiques au Porto Rico (campagne janvier 2017 – agence Saatchi & Saatchi)

Et l’association Moms Demand Action For Gun Sense In America frappe fort en rappelant que la version du conte illustrée par Trina Schart Hyman a été interdite dans des écoles en Californie, à cause de la bouteille de vin dans le panier sur la couverture. Mais pas les armes… (Campagne juillet 2013 – agence Grey)

Le Petit Chaperon rouge est avant tout un symbole d’innocence et de fragilité qu’il faut protéger du mal (et forcément du grand méchant loup).

Comme dans cette campagne de prévention en Belgique contre les maladies infantiles (campagne septembre 2007, agence Air)

Ou cette campagne contre la transmission du sida en Italie (campagne avril 2008, agence Saatchi & Saatchi)

Ou encore, cette campagne pour l’association HADD pour la prévention des risques de l’alcool au volant aux Etats-Unis (campagne mars 2015, agence Concept Café, Miami)

C’est donc tout naturellement que les marques  vont utiliser ce symbole pour mettre en avant la sécurité de leur produit.

Comme dans cette campagne pour les solutions informatiques Softbox au Brésil (campagne juillet 2014 – agence Diferi)

Ou encore les campagnes pour les marques automobiles Jeep en Bolivie (campagne février 2013 – agence DDB La Paz) et Volkswagen en Espagne (campagne avril 2013 – agence DDB)

C’est également le cas pour la compagnie aérienne Sky et leur programme pour enfants en Italie (campagne avril 2008 – agence 1861 United)

Un symbole qu’on utilise avec beaucoup plus de légèreté dans l’alimentaire et les médias.

La presse veut changer la fin de l’histoire (campagne l’Express, mars 2007, agence Bambuck, France et campagne Novo Jornal, octobre 2019, agence Art&C Comunicação, Natal, Brésil)

Et dans l’alimentaire, happy end oblige, on met en scène le chasseur du conte des frères Grimm dans la campagne Knorr au Brésil (campagne avril 2014, agence Borghi/Lowe, São Paulo)

On n’hésite pas à mettre tous les protagonistes en scène autour d’un bon repas. Campagne Hall’s (juin 2010 – agence Denvir Marketing, Stirling, Scotland, UK)

Parce qu’on sait bien que la seule chose qui compte, c’est de bien manger (campagne City Gross, avril 2016, agence Garbergs, Stockholm, Suède)

Et c’est aussi dans l’alimentaire que l’on va retrouver des représentations du Petit Chaperon rouge, façon Tex Avery.

Campagne Rush Ultimate Chocolate, août 2006, agence De Pasquale, Australie)

Campagne Banquete, septembre 2016, agence Leo Burnett, San José, Costa Rica)

Le Petit Chaperon rouge reste un figure incontournable de notre imaginaire, et comme l’écrit Bruno Bettelheim, reprenant les mots de Charles Dickens : « Le Petit Chaperon rouge a été mon premier amour. Je sens que, si j’avais pu l’épouser, j’aurais connu le parfait bonheur »

C’est peut-être pour cela que la publicité ne s’en lasse pas…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s